Suivez mes critiques !

Mes derniers posts

Critique d'Une poignée de gens d'Anne Wiazemski

Bonjour à tous, aujourd'hui j'attaque un livre sorti en 1998 : Une poignée de gens.


"Un paysan appelé Vania poussait une barque. Des enfants l'entouraient. Il est mort d'un arrêt du cœur, là, quelque part dans l'herbe. Les enfants ont grandi en exil, sous d'autres nationalités. Ils sont devenus français, anglais, américains. La plupart ne sont jamais revenus en Russie"

Pour une fois, je trouve le résumé parfait. Il est très poétique et n'en dit pas trop mais réussit à intriguer le futur lecteur.

Un récit en abîme 

Le principe du réçit en abîme est d'emboiter un récit dans un récit (le plus célèbre étant Le joueur d'échec de Stefan Zweig). Mais ici le récit qui a été emboité dans le récit constitue l'histoire principale qui occupe la majeure partie du livre (5 récits en deux phrases, 6 pardon). 

Cette trame principale est constitué de la vie de couple d'Adichka (chef de famille) et de Nathalie Belgodorosky, une grande famille princière russe durant la Révolution. On suit la vie de toute la famille Belgodorosky. Ces scènes de familles sont entrecoupées de passages du journal intime d'Adichka. J'ai beaucoup aimé cette histoire de famille (même si j'avoue que j'ai mis du temps à retenir tous les noms), on sent également monter la haine des paysans envers eux. Le rythme s'accélère jusqu'au dénouement final, connu dès le début du roman mais qui n'enlève rien à l'intérêt de cette oeuvre.


Marie Belgodorosky est-elle Anne Wiazemsky ?

Le personnage moderne Belgodorosky qu'on suit dans ce roman se nomme Marie. Elle ne connaît ni ne souhaite connaître l'histoire de sa famille mais l'héritage de cette dernière va la forcer à tourner les yeux vers le passé. Or le père d'Anne Wiazemsky était issu d'une famille princière russe immigrée. Cela ne suffit pas à faire de cette oeuvre une autobiographie ou même une biographie de famille mais je trouve que cela permet au livre de gagner en réalisme.


A qui offrir ce livre ? 

Ce livre intéressera :

 _Les fans d'histoire de famille (ceux qui ont  par exemple aimé la dynastie des Forsyte de John Galsworthy)

_Les curieux d'histoire et/ou ceux qui s'intéressent à la Révolution russe (et qui ont par exemple aimé Dix jours qui ébranlèrent le monde de John Reed)








2 commentaires:

  1. Un livre fait pour moi qui aime particulièrement cette période historique. Il va rapidement rejoindre ma pile à lire. Si tu as aimé, je te conseille Une Femme aimée d'Andreï Makine qui à travers la construction d'un scénario de série télévisée et de film s'interroge sur la vie privée de Catherine II de Russie. Ce n'est pas une histoire de famille, mais on retrouve je pense cette écriture de la Russie pré-révolutionnaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Une femme aimée" s'ajoute directement dans ma liste des livres à lire ( pile à lire comme tu dis :). Je n'ai pas lu beaucoup de littérature d'auteurs russes et c'est vrai que cette période m'intéresse aussi. J'attend ta critique d'"Une poignée de gens" avec impatience ;)

      Supprimer