Suivez mes critiques !

Mes derniers posts

Top 5 des bonnes raisons de passer et de ne pas passer à la lecture sur liseuse

Depuis quelques années est apparu une alternative au livre papier, sans danger pour nos jolis yeux. Je parle là de la liseuse à encre électronique.

Etant une grande lectrice, la question de la liseuse s'est vite posée. Après pas mal d'hésitations, j'ai fini par opter une kindle paperwhite. Je possède depuis maintenant plus d'un an une liseuse (mais je lis toujours plus de livres papiers) et je peux dès aujourd'hui vous communiquer un petit top 5 à ce sujet.




  #5


Les classiques sont gratuits. Plus d'excuse (s ?) pour ne pas lire les oeuvres intégrales de Victor Hugo.



#5


 Certains classiques ne sont pas accessibles (comme Lolita). De plus, il faut attendre que l'auteur soit mort depuis 50 (70) ans pour qu'il passe en gratuit ( vous devrez donc raquer pour lire Agatha Christie).

#4

Des auteurs sympas et indépendants qui vous font profiter de leurs oeuvres gratuitement ou pour un euro.



#4

L'accueil de la boutique Kindle n'est clairement pas conçue pour vous faire découvrir des livres (mis à part les derniers sortis, ou les plus populaires) donc les petits auteurs sympas et indépendants cités plus haut sont difficilement trouvables. Courage !


#3

On peut aussi lire des mangas, qui sont vendus à moindre coût (5 au lieu de 7 euros le tome) sans compter la place économisée dans votre bibliothèque !



#3

 La liseuse offre un format plus petit qu'un manga papier, et ils mettent plus de temps à sortir.




  

#2
On peut emmener beaucoup de livres partout, et la batterie dure un temps infini (une semaine de lecture intensive, trois mois de lectures ponctuelles).





#2
Très pratique pour économiser de la place, certes mais contrairement aux livres que je ne me gène pas d'emmener partout, la liseuse à la plage ;/
Cela reste un appareil éléctronique, le genre qu'on met au coffre fort dans la chambre d'hôtel. Et puis la liseuse tue le côté convivial du livre, on ne prête pas sa liseuse. Chacun achètera son livre et les vaches seront bien gardées.


#1

On paie les livres moins chers et en plus on est écologique (charger la liseuse demandant BIEN moins d'énergie que de transformer l'arbre en papier-imprimer-transporter).


#1

Les livres sont certes un peu moins cher (12,99 contre 16,90 pour un tome d'U4) mais Amazon se taille la part du lion en dépit des éditeurs. Sans compter le manque à gagner pour les libraires passionnés.




J'espère que ce top 5 vous a plu. N'hésitez pas à me faire part de votre avis concernant le duel papier/liseuse dans les commentaires. Prenez soin de vous et à bientôt !


7 commentaires:

  1. Coucou,
    J'avais aussi pris la Kindle paperwhite à sa sortie car 2 bibliothèques pleines à craquer et pas de possibilité de stockage supplémentaire, même si depuis j'ai regretté de ne pouvoir acheter mes e-book direct à la maison d'édition car au mauvais format, petit problème contourné il y a quelques mois avec un converteur gratuit trouvé sur internet, je peux me prendre des fichier e-pub et les transformer en mobi et voilà, maintenant, j'achète sur Amazon uniquement les titres gratuits ou à moins de 5 euros.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai eu ce débat avec mes abonnés, si tu veux lire, je pourrais mettre ton article à la fin de mon bilan. http://sevy28.eklablog.com/liseuse-or-not-liseuse-bilan-a118268714
    Après, moi je suis contre Amazon car leur format ne va pas sur toutes les liseuses et je trouve ça franchement dommage.
    Pour le prix, c'est vrai que cela est en général plus intéressant en numérique mais je trouve que certains abusent vraiment. Moi, j'ai mis mes romans en vente en numérique à 6€, je trouve cela largement assez, au delà, je n'achète pas.

    RépondreSupprimer
  3. C'est vrai que personnellement je dois acheter tout sur le kindle store. et le convertisseur gratuit m'intéresserait !

    Ce serait pour moi un honneur de passer dans votre article +Severine Vialon. Je vais personnellement jusqu'à 12 euros mais au delà de 10, j'ai l'impression de m'être faite duper...

    RépondreSupprimer
  4. Pour moi, l'accès à un livre électronique doit pouvoir se réaliser en 10 secondes grand maximum. Le temps d'écrire dans Goggle le nom du livre et de l'auteur, un clic et on doit pouvoir lire le texte immédiatement et gratuitement sur sa tablette ou son smartphone. 15 secondes, c'est déjà trop.

    Claude Fernandez poète épique et programmeur web

    RépondreSupprimer
  5. Coucou Marianne !
    Le débat livre papier/livre numérique a beau avoir déjà fait couler beaucoup d'encre, j'ai trouvé ton article intéressant (et jolie mise en page, au fait ^^). D'autant plus que je pense bientôt acheter une liseuse. Sans être contre, j'avais du mal à en voir l'utilité pour mon usage personnel, mais maintenant avec le manque de place, plus les déplacements, je crois que j'y trouverais une utilité certaine :D Et puis de toute façon, je continuerai d'acheter mes livres favoris en version papier : par exemple, dans le cas où j'aurais lu un classique libre de droit en numérique et qu'il m'aurait vraiment plu. ^^

    RépondreSupprimer
  6. J'aime bien cet article mais je trouve que pas mal de tes points négatifs pour la liseuses sont également bons pour le papier... Notamment pour les oeuvres tombées dans le domaines public, elles ne sont pas gratuites en format papier. Donc dans un sens, le point négatif revient des deux côtés ! (Attention, domaine public 70 ans) ;)
    De plus que, comme tu dis, il est difficile de voir les livres à petits prix sur le site internet. Cependant, ce sont bien souvent des auteurs indépendants, et leur livres papiers sont dans la même situations: ils ne sont pas plus mis en avant dans les librairies ^^
    Je pense que le vrai point qui oppose ces formats, c'est que le papier est traditionnel, que c'est plus agréable parce qu'on le connait depuis notre enfance. Mais qui nous dis que les enfants qui naissent aujourd'hui ne préféreront pas le numérique? :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'étais sûuuure que c'était 50 ans, merci à toi de m'avoir détromper.
      La différence c'est que les livres tombés dans le domaine public gratuits est l'une des raisons pour lesquelles on achète une liseuse. Et pour ma part, j'ai fait de belles découvertes avec ma librairie :)
      Ce qui est regrettable, c'est qu'Amazon abrite des écrivains "libres" qui s'affranchissent des éditeurs et pour qui une visibilité de la part du site serait nécessaire puisqu'il n'ont pas la communication de l'éditeur !

      Supprimer