Suivez mes critiques !

Mes derniers posts

Et si vous reviviez dans 900 000 ans ? - La nuit des temps de Barjavel

La nuit des temps est un classique de la science fiction française. Rescapé d'un film jamais réalisé (ce qui ne vous étonnera pas du tout si vous le lisez), le scénario fut réutilisé par Barjavel. 

Dans l'immense paysage gelé, les membres des Expéditions Polaires françaises font un relevé sous-glaciaire. Un incroyable phénomène se produit : les appareils sondeurs enregistrent un signal. Il y a un émetteur sous la glace...

J'ai trouvé le livre profondément mauvais : le début, censé être une chronique scientifique haletante n'est que le résumé technique de loongues démarches scientifiques dont on connaît déjà le résultat. Si vous ne dormez pas encore, vous pourrez pourrez assister aux échanges affligeants qu'offre le duo du délégué américain et de la déléguée russe. D'accord, l'histoire se passe en pleine guerre froide mais était-ce une raison pour faire intervenir des personnages aussi stéréotypés ? 

Et le docteur Simon ?


J'ai d'abord pensé qu'il s'agissait d'un solitaire endurci, qui vivant avec des hommes en Antarctique tombait amoureux de la première femelle venue qui lui accordait un peu d'attention.

Mais je pense maintenant qu'il s'agit d'un idéaliste, dégoûté du monde dans lequel il vit, qui jette son dévolu sur cette femme parfaite (?) venant d'un monde de rêve (?)

Ses petits coups de plume qui interviennent (malheureusement !) à intervalles réguliers sont sans intérêt. J'ai fini par ne les lire que dans les grandes lignes. Simon, on a tous compris que tu étais très très amoureux, qu'elle était belle, incroyable ect ect... mais tu n'as pas autre chose à dire ? La mièvrerie plaît rarement aux femmes tu sais.

Les récits d'Eléa sur la vie d'Esonai constituent les parties les plus intéressantes (ou les moins ennuyeuses ?) et-ce bien que l'on en sache déjà la fin et qu'elles comportent des longueurs.

J'ai bien aimé le concept de la mange-machine même si elle relève de l'utopie. C'est bien beau de cracher sur nos civilisations mais la surpopulation, ça vous dit quelque chose ? Si l'homme n'agit pas en prédateur, certaines espèces pulluleront, causant la chute de la pyramide alimentaire.

Et la fin ?


J'ai eu du mal à finir le livre. Cinquante pages avant le dénuement, je suivais déjà approximativement. Les retournements de situation m'ont paru abracadabrantesques mais peut-être ai-je laissé passer des éléments.


Je ne pense pas lire d'autres Barjavel. Il y a trop de livres à lire pour m'arrêter à cet auteur. Je n'ai pas DU TOUT aimé certains passages tels que :

_"la race noire"
_"les femmes sont choisies pour leur santé, leur beauté et leur intelligence"
_"les hommes sont choisis pour leur santé, leur intelligence et leurs connaissances"

  


2 commentaires:

  1. Certes, Barjavel, merci de nous l'avoir prémâché en quelque sorte !

    Merci pour cet énorme travail que cela représente.

    Je lis Matilda et Nothomb en ce moment (suite aux conseils de fil en critique.)

    et j'écris bien sûr, le petit dernier pour le 29 Septembre.

    J'aime beaucoup ce blog, chouette que je l'ai rencontré !

    Nilse

    RépondreSupprimer
  2. Je l'ai lu au collège, contrainte et forcée, et j'en ai gardé un très mauvais souvenir. Je pensais le relire maintenant que j'ai gagné en maturité, je me disais que 25 ans plus tard je devrais comprendre des points qui m'avaient échappé à l'époque et qui ont fait que j'étais passée à côté du roman... Et là je pense que tu viens de m'en dégoutter à jamais ;-)

    RépondreSupprimer